La Chine est le moteur de la croissance économique mondiale

La Chine est le moteur de la croissance économique mondiale

L’économie chinoise a réussi durant la dernière décennie à injecter de la vitalité dans l’économie mondiale, devenant « le moteur » de cette économie, à en croire les résultats d’une enquête réalisée par la chaîne publique d’information chinoise (CGTN) et l’Université Renmin.
D’après l’enquête, quelque 78,34 pc des participants de 22 pays pensent que l’économie chinoise « est devenue le moteur de l’économie mondiale ». L’enquête a interrogé des participants âgés de 38,64 ans en moyenne dans des pays développés tels que les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud, Singapour, ainsi que des pays en développement comme le Brésil, l’Argentine, le Mexique, la Thaïlande, l’Inde, le Pakistan, les Émirats arabes unis, l’Égypte, le Nigéria, le Kenya et l’Afrique du Sud, assurent les auteurs.

L’enquête a montré que 91,46 pc des personnes interviewées en Afrique ont émis des avis favorables quant aux réalisations économiques de la Chine contre 81,6 pc en Europe et 78,09 pc en Amérique du Nord. Toujours selon l’enquête, quelque 84,02 pc des personnes interrogées dans les pays en développement ont exprimé leur « confiance » dans l’économie chinoise, plus que ceux des pays développés.

La Chine a réalisé une croissance de l’ordre de 2,5 pc de son Produit Intérieur Brut (PIB) durant la première moitié de l’année en cours, selon des chiffres publiés récemment par le Bureau chinois des statistiques. La Chine table sur une croissance de 5,5 pc de son PIB sur toute l’année 2022. Cependant, les grandes banques et institutions internationales ont abaissé récemment leurs prévisions de croissance du pays pour cette année. Selon le Fonds monétaire international, le PIB chinois devrait croitre de 4,4 pc en 2022, contre une prévision initiale de 4,8 pc.


Ajoutez votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Conditions de publication : Les commentaires ne doivent pas être à caractère diffamatoire ou dénigrant à l'égard de l'auteur, des personnes, des sacralités, des religions ou de Dieu. Ils ne doivent pas non plus comporter des insultes ou des propos incitant à la haine et à la discrimination.