Jeux de la solidarité islamique : Une forte participation marocaine

Jeux de la solidarité islamique : Une forte participation marocaine

Le Maroc signe une forte participation aux 5èmes Jeux de la solidarité islamique, prévus du 9 au 18 août dans la ville de Konya en Turquie, avec l’ambition de faire briller le sport national.
Pas moins de 177 sportifs (126 garçons et 51 filles) prennent part à ces jeux tant attendus après leur report en 2021 à cause de la pandémie de coronavirus, qui a chamboulé le calendrier sportif mondial. Les sportifs marocains engagés dans 16 disciplines sont encadrés par 48 personnes réparties entre entraîneurs, médecins, préparateurs physiques et kinésithérapeutes, pour leur offrir les conditions optimales pour porter haut les couleurs nationales.

Fort de cette présence, le Maroc compte se distinguer lors de ces « jeux olympiques » du monde musulman, notamment aux épreuves de football, d’athlétisme, de basket-ball, de volley-ball, d’escrime, de cyclisme, de judo, de karaté, de kick boxing, de lutte, de taekwondo, de pétanque, de tir, de handball et handisport.

Avec un contingent fort de 36 sportifs, l’athlétisme marocain sera le fer de lance de la participation marocaine, en particulier en présence de noms qui ont été rodés aux compétitions internationales de haut niveau, à l’instar de Soufiyan Bouqantar au 5.000 m, médaillé d’or aux Jeux méditerranéens d’Oran et Mohcine Outalha, également détenteur du précieux métal au semi-marathon à Oran.

Le cyclisme est aussi représenté à ces jeux de la Solidarité islamique par des coureurs qui ont récemment signé de belles performances lors de compétitions continentales et internationales, notamment Achraf Ed-Doghmi sacré champion d’Afrique de cyclisme sur piste, Mohcine Elkouraji, médaillé d’argent en poursuite par équipes lors de ce championnat qui s’est tenu à Abuja en juillet dernier, et Adil El Arbaoui classé 5e au Grand Prix Kayseri de Cyclisme en Turquie.

L’escrimeur marocain Houssam El Kord, qui a remporté une historique médaille d’argent au championnat du monde, la première du Maroc, en mai dernier à Heidenheim en Allemagne, est également présent à Konya pour défendre ses chances. Le kickboxing, avec 22 sportifs, signe une participation de taille pour la première fois lors de cette grand-messe du sport du monde musulman.


Ajoutez votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Conditions de publication : Les commentaires ne doivent pas être à caractère diffamatoire ou dénigrant à l'égard de l'auteur, des personnes, des sacralités, des religions ou de Dieu. Ils ne doivent pas non plus comporter des insultes ou des propos incitant à la haine et à la discrimination.